jeudi 5 mars 2015

Ce qu'il faut en cas de catastrophe et pourquoi devrais-je avoir une réserve alimentaire ?




PRÉVOYANCE - Riz, huile, sucre et conserves, «Le Matin» a fait des réserves pour une famille, comme le préconise Berne

Son intervention fait grand bruit depuis fin janvier. L’ex-chef de l’aide humanitaire suisse, aujourd’hui à la tête de l’Exercice du Réseau national de sécurité (ERNS) Toni Frisch avait recommandé aux ménages de constituer des réserves alimentaires. Une pratique largement abandonnée depuis 1982 et l’adoption de la loi sur l’approvisionnement économique du pays. Or, selon le scénario catastrophe mené l’an dernier par l’ERNS, les résidents devraient être préparés à affronter des scénarios catastrophe.

Sans rentrer dans la psychose, «Le Matin» a décidé de jouer le jeu et s’est constitué une réserve pour une famille de quatre personnes, suffisante pour tenir une semaine entière. Les recommandations de l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays ont été scrupuleusement respectées. Eau minérale en quantité suffisante, fruits secs, huile, sucre, conserves de viande, de poisson et de légumes ainsi que biscuits, chocolat, lait et oléagineux ont été mis sur cette liste. Mais aussi lampe de poche, piles, allumettes et produits d’hygiène.


Au final, la quantité de provisions à constituer est assez impressionnante: les réserves pèsent un peu plus de 100 kilos. Autant dire qu’il faut avoir des étagères très solides à la cave! Question budget, la facture s’élève à un peu moins de 300 francs.

Mathilde Chappuis, diététicienne diplômée, a examiné cette liste. Elle permettrait de couvrir les besoins d’une famille de quatre (dont deux ados, les enfants mangeant un peu moins) pour une semaine. La Genevoise a donné quelques conseils alimentaires en cas de crise ainsi que des astuces pour égayer le quotidien, du moins alimentaire, en cas de crise.

L'eau

L’élément le plus important de la liste. «Il faut compter au minimum un litre d’eau à boire par personne et par jour», explique la diététicienne au Centre de consultations nutrition et psychothérapie (CCNP). A cela s’ajoute la quantité nécessaire pour cuisiner ainsi que l’hygiène. La liste du «Matin» comporte 36 litres d’eau, à savoir 1,5 litre par personne pour six jours. En espérant que la crise ne s’éternise pas. Mathilde Chappuis signale aussi que si le thé et le café peuvent être consommés, ils ont un effet déshydratant au-delà de deux à trois tasses. Avec des réserves en eau limitées, il serait ainsi contre-productif d’en boire trop.

L’huile

La spécialiste explique que, pour combler les besoins en oméga 3, l’huile de colza est la plus intéressante. Par contre celle-ci ne résiste pas à la cuisson. C’est pourquoi elle préconise également une huile d’olive, monoinsaturée. La quantité recommandée est de minimum 30 g par jour et par personne, à savoir une cuillère à soupe ajoutée par repas. La quantité d’huile stockée (8 litres) paraît énorme, d’autant plus qu’il est possible de récupérer l’huile des conserves.

Les conserves

De légumes, de poissons, de viande, elles ont l’avantage de se garder très longtemps. Autre qualité relevée par Mathilde Chappuis: les aliments contiennent plus de fer car ils ont été en contact avec la boîte. Un bonus non négligeable pour éviter les carences.

Les protéines

Animales, mais aussi végétales. C’est pourquoi la thérapeute au CCNP recommande d’ajouter du quinoa et des lentilles dans ses réserves. Quant au corned-beef, pas forcément aimé de tous, il pourra être substitué avantageusement par des poissons gras, riches en oméga 3, comme le maquereau, la sardine ou le thon.

Les glucides

«Ils agissent comme carburant pour le corps. La moitié de ce qu’on mange devrait être composée de sucre.» Fruits secs, chocolat, biscuits, mais aussi pâtes et riz: toutes les solutions sont valables.

La température

Manger chaud ou froid? Au niveau nutrition, il n’y a aucune différence. Par contre, la spécialiste rappelle que les aliments chauds apportent du bien-être, élément non négligeable dans une situation difficile.

La variété

«Si on consomme quatre jours de suite la même chose, la nourriture sera moins appétissante, rappelle Mathilde Chappuis. Par conséquent on mangera moins et on augmentera les risques de tomber malade.» C’est pourquoi il est important de stocker des produits variés et de tenter des recettes différentes. Comme une salade de riz au thon et petits pois, des lentilles avec haricots et fromage ou encore les classiques pâtes, sauce tomates, thon avec un peu d’huile d’olive. Un festin au fond du bunker, ou presque.


(Le Matin)


-----------------------------------------------------------------------

Pourquoi devrais-je avoir une réserve alimentaire ?




Qu'est ce qu'une réserve alimentaire ?

Une réserve alimentaire est une réserve d'aliment qui est conservée afin de subvenir aux besoins alimentaires en cas de besoin. Besoin qui peut subvenir suite à différentes causes : défaillance technique, accident, catastrophe naturelle,... et empèche le ravitaillement habituel.


Quel genre de situation d'urgence doit on craindre en Europe ?

Ce sont souvent des petits accidents, banals, qui nous empêche de faire nos emplettes comme nous en avons pris l'habitude. Nous allons tous, parfois plusieurs fois par semaines, au supermarché dès que quelque chose nous manque. Et ce, tout au long de l'année, quelle que soit la météo. Et souvent, nous achetons juste assez pour tenir jusqu'à notre prochaine visite chez le boucher ou le boulanger...

Tous les biens de consommations importants sont acheminés via une chaine très bien organisée jusque dans chaque commerce. En terme de logistique, cela s'appelle du Just in Time, de facon a ne pas devoir stocker plus de marchandises qu'il n'en faut. En règle générale, chaque supermarché est approvisioné deux fois par semaines. Dans la plupart des cas, cela suffit amplement pour couvrir les besoins des acheteurs locaux.

"Nous ne pouvons pas éviter les catastrophes naturelles, mais nous pouvons tous, individus et communautés, nous y préparer afin d'y faire face"
Kofi Annan, Secrétaire Général de l'ONU, Octobre 2005

Mais ce système d'approvisionement complexe, est
également devenu très sensible aux perturbations.
.


Une route enneigée ou verglacée peut déjà isoler un village entier, et le couper de sa source de ravitaillement. En cas d'innondations, des régions entières, et donc des miliers de personnes, peuvent se retrouver coupées du monde.

Orages, grèves, coupures d'électricité ne sont que quelques unes des causes d'interruption de notre chaine d'approvisionnement. Si une gève devait empêcher le ravitaillement de votre supermarché, vous pouvez être sur qu'en moins d'une semaine, les rayons en seront vides.

Au cours des dernières années, l'Europe à été plusieurs fois frappée par des pannes d'électricite relativement longues. Ce qui a eu pour effet qu'en moins de 24 les boulangers ne pouvait plus produire de pain, leurs fours ne fonctionnant pas. Les supermarchés ne pouvait plus refroidir leurs produits, et en moins de 48 heures, leurs rayons furent vidés.

Le ministère allemand de la protection civile recommande sur son site ( http://www.bbk.bund.de ) que chaque ménage constitue une réserve leur permettant de couvrir une à deux semaines, et qui soit constituée d'aliments et de boissons pouvant être stockés à température ambiante.

Source : http://shop.conserva.de   vidéo   http://lesurvivaliste.blogspot.com

3 commentaires:

  1. bonsoir,
    pensez au frigo du désert pour conserver les aliments fragiles, fruits et légumes,produit laitiers.
    se faire des germoirs, même sans penser au pire, c'est plein de nutriments intéressants pour notre santé.
    J'ai récupérer des paniers de vieux cuits vapeur électrique, comme il ont de petit trous,
    je met mes graines dessus, et un bac d'eau en dessous.
    et pour s'éclairer, les lampes accumulateurs d'énergie le jour, vous le restitue la nuit, je les plante dans mes pots de fleurs.
    Et surtout mettre de l'eau de coté, pour se laver, les produits de nettoyage sans eau pour les bébé,
    sans très bien pour se faire une petite toilette de chat.
    Si on ne peut pas se faire du pain avec des crêpes, ça compense!
    Je suis rester sur le gaz qui coûte moins cher et par prévoyance, j'ai un petit gaz de camping avec des cartouches de réserves.
    Question :
    J'aimerai savoir ce qu'est devenu l'article sur l'énergie libre qui avait été édité, il y a quelque temps,
    les plans sont possibles ou pas, qui a essayé s v p, merci d'être là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme6.3.15

      bonjour, sans vouloir faire de la pub, pour repondre a ta demande sur l'energie libre, tu peux jeter un oeil a la chaine youtube de : jeremy lefebvre.
      prototype moteur bedini.
      bien amicalement.

      Supprimer
  2. Anonyme6.3.15

    arrêtez avec les produits laitiers lady berton !

    RépondreSupprimer